vendredi 22 juin 2018

The Count Ibex Masterpiece Project (5)

Bientôt des images du tableau, patience!

Un tableau de deux mètres par six, c’est haut. Je vais donc vous parler un peu des meubles que j’ai dû me fabriquer pour m’aider dans ce grand œuvre. D’abord le petit échafaudage que j’ai fabriqué en recyclant la couchette que j’avais réalisé pour une des poses que j’avais prévu et dont je ne me suis pas servi. Je me suis bien amusé avec les assemblages en bois.

Sur les photos, on voit qu’il a bien servi. Je me souviens avoir ajouté peu à peu des éléments pour me faciliter la vie. Un passage pour pouvoir monter et descendre de l’échafaudage facilement et des tablettes un peu partout pour poser mes palettes, mes pinceaux, les verres d’eau  et mes aérographes.

Pour finir, j’ai fabriqué une déserte qui embarque mon compresseur et mes sept aérographes, le tout monté sur roulettes. J’y ai également ajouté des tablettes de chaque côté.

Traduction Google

Soon pictures of the painting, patience!

A painting of two meters by six is high. I am going to speak about about the furniture that I had to make to help me in this great work. First the small scaffolding I made by recycling the bunk I had made for one of the poses I had planned and I did not use. I had a lot of fun with wood assemblies.

In the photos, we see that he served well. I remember adding elements to make my life easier. A passage to get up and down scaffolding easily and shelves everywhere to put my pallets, my brushes, glasses of water and my airbrushes.

Finally, I made a furniture to hold my compressor and my seven airbrushes, mounted on wheels. I also added tablets on each side.

La "couchette"
La couchette recyclée
Assemblage français!
Une tablette amovible
Une autre tablette
Ma déserte mobile

lundi 18 juin 2018

Count Ibex Masterpiece Project (4)

Avant de faire une séance de pose, j’ai l’habitude de dessiner des croquis qui m’aideront à disposer les modèles dans ma composition et à leur montrer ce que j’attends d’elles. Pour le projet Masterpiece j’avais fait trois croquis rapides, mais en les précisant, je m’aperçus que le troisième serait difficile à comprendre et à réaliser. Je prévoyais donc deux poses durant la séance. Cela nous a quand même pris toute une après-midi. Je n’ai pas vu le temps passer.

Plus techniquement, je pris une photo de l’ensemble de la composition, puis je zoomais sur les visages pour avoir plus de définition dans mon document. Je réaliserai plus tard, un montage sur photoshop pour intégrer les portraits sur la photo d’ensemble en augmentant la définition de l’ensemble du document. La photo faite, je l’imprimais pour en réaliser un tracé sur film que je scannais. Puis j’imprimais ce tracé en trois panneaux de 2/2 m sur papier calque.

Ensuite vient le moment du transfert du tracé sur la toile. Pour cela je procède de la façon suivante. Je repasse au crayon de couleur le tracé au verso, je fixe le calque sur la toile et je repasse au crayon au recto pour transférer le tracé au crayon de couleur sur la toile, j’utilise des crayons de couleur de la même teinte que ma peinture finale ce qui fait que si il reste des traces, elle se confondront avec la couleur de la peinture.

Traduction Google
Before doing a pose, I usually draw sketches that will help me arrange the models in my composition and show them what I expect from them. For the Masterpiece project I had made three quick sketches, but later, I realized that the third would be difficult to understand and realize. So I planned two poses during the session. It still took us a whole afternoon. I did not feel the time.

More technically, I took a picture of the whole composition, then I zoomed on the faces to have more definition in my document. I will realize later a montage on photoshop to integrate the portraits on the overall picture by increasing the definition of the whole document. The photo made, I printed it to make a layout on film that I scanned. Then I printed this layout in three panels of 2/2 m on tracing paper.

Then comes the moment of the transfer of the layout on the canvas. For this I proceed as follows. I follow the lines with a colored pencil on the back, I fix the tracing paper on the canvas and I trace the pencil on the recto to transfer the colored pencil on the canvas, I use colored pencils of the same shade as my final painting so that if there remain traces, it will be close to the color of the painting.

Premiers croquis rapides. La troisième version sera annulée.
Je ferai ces deux poses durant la séance.
Je commence à repasser le tracé au verso au crayon de couleur ton chair.
Les grands calques sont enroulés sur des tubes en carton pour une manipulation plus aisée.
Sur cette photo je crois que j'ai l'air plus vieux qu'aujourd'hui!
Matt Wagner est venu me rendre visite le jour précédant la séance de pose.
Frank Bernarducci est venu me rendre visite avant que je commence la peinture.

jeudi 7 juin 2018

The Count Ibex Masterpiece Project (3)

20 juillet 2015

Pour mon tableau de deux mètres par six, j’ai commandé un châssis sur mesure à mon fournisseur habituel. Il me fut livré en pièces détachées. Un beau puzzle en bois! Pour la toile, j’ai choisi une toile en polyester très fine de grain et très solide, enduite de six couches de gesso. Je n’aurai qu’à passer un léger coup de papier de verre à l’eau (grain 500 pour ceux que ça intéresse) pour obtenir une surface parfaitement lisse. Pour le montage de la toile, j’ai fait appel à mes neveux, nièces et petits cousins pour m’aider à manipuler ce très grand format. Après le montage du châssis, on l’a disposé sur des tréteaux et déroulé la toile par dessus pour ensuite la tendre et la fixer à l’aide d’une pince à tendre et des semences de tapissiers (des clous quoi). C’était la première fois que je tendais une toile aussi grande mais ce n’est pas plus difficile qu’un plus petit format. Ensuite nous l’avons accrochée au mur. J’avais fabriqué des poignées en sangle synthétique fixées au dos du tableau pour faciliter la manipulation. Elles resteront à demeure. Préalablement  j’ai dû fixer des montants en bois de différentes épaisseurs pour rattraper les irrégularités du mur qui n’était pas plan. À la fin de la journée, nous avons fait une photo souvenir. Nous avons même dansé. C’était assez vertigineux penser que la prochaine fois qu’on décrochera cette toile du mur, elle sera terminée. Dans un an si tout va bien…

For my two meter by six painting, I ordered a custom frame from my usual supplier. It was delivered to me in spare parts. A beautiful wooden puzzle! For the canvas, I chose a very fine grain polyester fabric and very solid, coated with six layers of gesso. I'll just have a light shot of waterproof sandpaper (500 grain for those interested) to obtain a perfectly smooth surface. For the assembly of the canvas, I appealed to my nephews, nieces and little cousins to help me handle this very large format. After mounting the frame, it was placed on trestles and unrolled the canvas over and then stretch and nail it. It was the first time I had been stretching such a large canvas, but it's no more difficult than a smaller one. Then we hung it on the wall. I made synthetic strap handles on the back of the board for easy handling. They will remain definitively. Previously I had to fix some pieces of wood of different thickness to minimise the irregularities of the wall. At the end of the day, we made a souvenir photo. We even danced. It was quite dizzying to think that the next time we take this canvas off the wall, it will be finished. In a year hopefully ...

La team de Lartigue-Messerschmit:  Claire, Adrien et Nicolas
Je dispose la dernière fixation au mur
Petit dépoussiérage avant de dérouler la toile
Les signatures de mes assistants et moi-même sont cachées ici!
Je tends la toile en commençant par les centres des deux côtés.
Ils me relayent.
Concentration extrême.
Travail accompli!




lundi 4 juin 2018

The Count Ibex Masterpiece Project (2)

Voici les toutes premières recherches d'idées du tableau réalisé pour le Count Ibex Masterpiece Project. Comme vous voyez, elles datent du 25 mars 2015. Cela me semble si loin...

Here are the very first ideas of the painting made for the Count Ibex Masterpiece Project. As you can see, they are from

Le première idée est souvent la meilleure...